Quel type d'éclairage artificiel utiliser sur les bonsaïs ? - Entretien Bonsai Quel type d'éclairage artificiel utiliser sur les bonsaïs ? - Entretien Bonsai
Achat, conseils et livres sur les bonsaïs et leur entretien
Passer commande
(0 produits )
  • Votre panier est vide.

Quel type d’éclairage artificiel utiliser sur les bonsaïs ?

10 octobre 2016 / no comments, on Non classé

green-plant-in-the-light-bulb

Absorption de la lumière par les plantes
90% de la lumière naturelle est absorbée par la plante.
5% est réfléchie par la feuille et 5% la traverse.
Les plantes transforment en majorité la lumière visible.
Elles utilisent plus particulièrement la lumière bleue et rouge, mais peu les teintes vertes.
Une trop grande quantité d’ultraviolets retarde la pousse, mais forcit la plante. Si les plantes sont sous serre, il faut tenir compte également d’une absorption en moyenne de 30% de lumière due à la couverture en verre.

La photosynthèse
Elle est réalisée en grande partie par la présence de lumière rouge et par deux types de chlorophylles :
– chlorophylle A avec deux pics d’absorption à 440nm et 680nm
– chlorophylle B avec deux pics d’absorption à 480nm et 650nm

La morphogenèse (germination des semences, croissance des tiges)

Elle est provoquée ou annulée par le rouge clair (RC) et le rouge sombre (RS).
RC Ø 600 à 700nm
RS Ø 700 à 800nm
· RC/RS important ( » 1) implique des plantes trapues et ramifiées, ce rapport est obtenu avec des sources fluorescentes.
·RC/RS faible implique des plantes étiolées et de petites feuilles, c’est le cas d’une source incandescente.

Choix des lampes

La fluorescence a un spectre adapté mais sa puissance lumineuse est faible. Il faut donc installer un nombre important d’appareils. Ces tubes sont à mettre dans des appareils étanches, utilisables dans des locaux aveugles et des enceintes climatisées.
Il existe des ampoules fluorescentes spécialement conçues pour l’éclairage des plantes, que vous trouverez sur Amazon. Celles-ci possèdent deux pics de lumière, le premier à 450nm, le second à 650nm.

Les halogénures ou HQI ont un spectre tirant sur les bleus et verts, il faudra donc choisir une source WDL qui comporte plus de lumière rouge. Elles sont à utiliser dans les chambres climatiques et phytotrons.

Les lampes à vapeur de mercure ou HQL ont un spectre acceptable mais un rendement énergétique dans le visible de 12 à 15%, ce qui rend cette solution peu économique.

Les lampes au sodium ou NAV (généralement en 400W) ont très peu de lumière bleue dans le spectre ce qui permet de les utiliser en serre, en complément de la lumière naturelle. Dans les locaux aveugles, ces lampes sont à mixer avec des lampes HQI(1/3 en HQI teinte D, 2/3 en NAV de même puissance).

Rendement énergétique dans le visible
· Incandescence 6.2 Im/W
· Fluorescence 17.8 Im/W
· HQI 400W 21.4 Im /W
· NAV 400W 25.3 Im/W
Éclairement minimal et temps d’exposition
Les plantes ont besoin de 4 à 8 heures de repos par jour, pour une croissance optimale.
PHOTOPÉRIODISME
Emoy : 50 lux
12 heures minimum / jour
Fluorescence : 9.5W/m²
Période d’octobre à février
PHOTOSYNTHÈSE
Emoy : 3000 lux
16 heures / jour
NAV : 12.5W/m²
Période de février à octobre

Write a Reply or Comment: